AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah   Dim 19 Nov - 16:58

avatar

Savannah Calloway
enfant
─────────────♡─────────────
enfant
messages : 739
âge : 32
points : 468



La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande.


Théo & Savannah

Ça faisait déjà quelques jours que j'étais de retour à Los Angeles avec mon fils, Noah. J'avais déjà rendu visite à tous les membre de ma famille. Je n'avais prévenue personne de mon retour ici, alors forcément c'était une très bonne surprise. Il m'avait beaucoup manqué et je leur avais manqué aussi, de toute façon je ne me voyais pas vivre ailleurs qu'à Los Angeles. Bon même si mon retour n'était pas simplement un hasard, j'avais coupé court à ma relation avec le père de mon fils, alors forcément que j'avais eu besoin de changer d'air. Je ne pouvais pas rester en sa compagnie à New York, ce n'était pas possible. Surtout parce que mes proches de Los Angeles me manquait. Aujourd'hui d'ailleurs c'était au tour de Théo. Ça faisait un petit moment que je ne l'avais pas vu, même si je l'avais souvent au téléphone c'était quand même pas pareil. Je lui avais envoyé un message pour qu'on se retrouve au starbucks, devant un bon café ça ne pouvait pas nous faire de mal, bien au contraire. Je préparais mon petit Noah pour qu'il puisse venir avec moi. Comme c'était le filleul du jeune homme avec qui j'avais rendez-vous, je savais qu'il serait lui aussi content de le revoir après tout ce temps.

J'étais toute excitée à l'idée de revoir mon ami, je le considérai comme un frère d'ailleurs. Certe, j'en avais déjà des tas de frères et des soeurs aussi, mais avec Théo c'était différent. Avoir lui, je pouvais dire des choses que je ne dirais probablement pas aussi facilement aux membres de ma famille. Une fois prête, je montais donc dans la voiture après avoir mis Noah à l'arrière avant d'arriver jusqu'au starbucks assez rapidement. Je descendais de la voiture et pris Noah dans mes bras avant d'entrer à l'intérieur de l'établissement. Je m'installais à l'une des tables qui étaient là en attendant que mon ami n'arrive. Un serveur était bien venu me voir pour prendre ma commande, je lui expliquai donc que j'attendais quelqu'un, donc qu'il pourrait revenir plus tard. J'allais quand même attendre Théo pour commander tout de même, c'était la moindre des choses. On m'avait fournis une chaise haute pour que je puisse mettre mon fils dedans. Le jeune homme arriva quelques minutes plus tard, j'avais le sourire aux lèvres. Je me levais donc de ma chaise pour pouvoir l'accueillir comme il se doit en le voyant venir vers moi.
AVENGEDINCHAINS

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

"Savannah Calloway"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.forumactif.org/t4097-savannah-le-coeur-d-un
MessageSujet: Re: La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah   Sam 25 Nov - 20:55

avatar

Théo Alvarez
simple
─────────────♡─────────────
simple
messages : 273
âge : 27
points : 235





La distance qui mène à

l'amitié

n'est jamais trop grande

Avec Savannah Calloway

Lorsque j'avais reçu le message de Savannah qui m'invitait à aller boire un café, j'avais été aux anges. Mais ça m'avait aussi beaucoup amusé cette manière qu'elle avait l'air de rien de me demander de la retrouver en ville alors qu'elle ne m'avait même pas prévenu qu'elle était ici.  

Mais honnêtement, ça ne devait pas faire longtemps qu'elle était à Los Angeles, nous étions assez fréquemment en contact par téléphone et je pense qu'elle m'aurait tout de même prévenu si elle était rentrée depuis un certain temps.

Dans tous les cas, depuis que j'avais reçu son message, j'attendais avec impatience de la revoir et j'espérais bien qu'elle amènerait Noah avec elle. Ils m'avaient manqué tous les deux. Ils étaient un peu comme des membres de ma famille et je n'aimais pas vraiment que ma famille soit loin de moi.

Lorsque j'arrivai dans le Starbucks où Savannah m'avait donné rendez-vous, je ne pris pas longtemps pour la repérer avec son fils. Un large sourire s'étendit sur mes lèvres et je me dirigeai vers eux.

- Hey, dis-je en m'avançant vers elle pour la serrer dans mes bras.

Je n'étais pas quelqu'un de particulièrement tactile mais les personnes qui m'étaient proches avaient toujours fait exception à la règle.

- Je savais que j'aurais dû venir en avance. J'espère que tu ne m'as pas trop attendu.

Je n'étais pas en retard, mais je détestais qu'on doive m'attendre. Non seulement je ne trouvais pas cela très respectueux mais en plus ça me donnait l'impression que j'avais moins de temps après avec la personne que je devais retrouver.

- Comment tu vas ? J'ai l'impression que ça fait une éternité !

Une fois détachée d'elle, je m'accroupis légèrement pour être à hauteur de Noah et lui ébouriffa affectueusement les cheveux en lui adressant un sourire.

- Et comment va mon filleul préféré ?

Je n'avais pas suffisamment l'occasion de le voir à mon goût alors ça me faisait forcément plaisir qu'il soit ici.

- Qu'est-ce qu'il grandit vite... ajoutai-je en m'adressant à sa mère.


Code by Joy

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah   Mar 26 Déc - 11:39

avatar

Savannah Calloway
enfant
─────────────♡─────────────
enfant
messages : 739
âge : 32
points : 468



La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande.


Théo & Savannah

Je n'avais prévenu personne de mon retour, c'était bien mieux comme ça. Ça faisait plus effet surprise en voyant la tête des gens, que ce soit amis ou famille. J'arrivais donc rapidement au starbucks, le lieu de rendez-vous que j'avais donné à Théo assez rapidement avec mon petit Noah. Le jeune homme en question arriva quelques minutes plus tard, je le pris donc dans mes bras. Ça faisait tellement longtemps que je ne l'avais pas vu, alors forcément qu'il m'avait manqué. Même si j'avais eu des nouvelles de lui par téléphone quand j'étais à New-York, mais ce n'était pas du tout pareil, je préférais le voir de vive-voix. C'était bien mieux comme ça. "Non, non. Ça va, on vient d'arriver." Dis-je donc au jeune homme le sourire aux lèvres. De toute façon, ça valait le coup d'attendre même s'il n'était pas à l'heure.

Passer du temps ensemble, ça faisait longtemps que ça nous n'était pas arrivé, alors je comptais bien en profiter. "Oui, ça fait un bail qu'on c'est pas revu. Mais ça va bien et toi ?" Demandai-je donc à mon ami. C'est vrai que ça faisait bien longtemps qu'on ne s'était pas revu et surtout Noah aussi était content de voir son parrain. "Très bien aussi. Il t'a souvent réclamé." Dis-je donc en rigolant légèrement, même si c'était bien vrai pour le coup. Lui comme moi, on était ravie de le revoir. "Ehh oui, maintenant il y a deux ans." Dis-je donc. C'est vrai que les enfants ça grandit vite, c'est un truc de dingue. Surtout mon petit Noah qui est encore tout petit, on le remarque quand il grandit un peu. On s'installait donc à l'une des tables du starbucks pour pouvoir discuter davantage. Je commandais donc un café et un jus de fruit pour mon petit Noah quand le serveur vient vers nous. "Alors, qu'est-ce tu me racontes ? Le boulot ça va ?" Demandai-je donc au jeune homme, intéressait par sa réponse. Ça faisait un petit temps que je n'avais plus eu de nouvelle, alors ça m'intéressait bien évidemment.
AVENGEDINCHAINS

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

"Savannah Calloway"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.forumactif.org/t4097-savannah-le-coeur-d-un
MessageSujet: Re: La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah   Mer 3 Jan - 2:04

avatar

Théo Alvarez
simple
─────────────♡─────────────
simple
messages : 273
âge : 27
points : 235





La distance qui mène à

l'amitié

n'est jamais trop grande

Avec Savannah Calloway

Savannah me rassura bien vite en me disant qu'ils ne m'avaient pas attendu très longtemps. Heureusement. Ça m'aurait dérangé de les faire attendre, au risque d'ailleurs qu'ils n'aient pas beaucoup de temps par la suite à m'accorder.
Ca me faisait plaisir de les voir là tous les deux, visiblement heureux et en pleine forme.

- Ça va très bien aussi.

Je n'avais pas franchement de quoi me plaindre en ce moment. Ma famille allait bien, j'allais bien, j'avais un boulot, je n'étais pas endetté jusqu'au cou. Pas vraiment de souci à l'horizon.

- La prochaine fois, on évite de laisser passer une longue période pour se voir, ajoutai-je lorsqu'elle confirma que ça faisait un bail.

J'espérais sincèrement qu'elle était de retour pour de bon. Elle était revenue par surprise et n'avait pas vraiment précisé si elle comptait rester ou si elle était seulement de passage mais je n'avais pas du tout envie de la voir repartir.

Je souris quand elle me dit que Noah m'avait souvent réclamé.

- J'aurais adoré pouvoir répondre à ces réclamations, crois-moi.

Ça me pesait de ne pas pouvoir passer autant de temps que je ne l'aurais souhaité avec mon filleul mais malheureusement la distance ne facilitait pas les choses.

- D'ailleurs si tu as besoin d'un babysitter, je suis là !

Ce ne serait clairement pas une contrainte pour moi.

- Ça passe trop vite... lui répondis-je quand elle me dit que Noah avait déjà deux ans.

J'avais l'impression qu'hier il était encore un nouveau-né. Mais ça devait être encore pire pour elle.

On se posa tranquillement à une table et on commanda chacun une boisson avant d'entamer plus amplement la conversation.
Je haussai les épaules quand elle me demanda ce que je racontais.

- La routine. Je suis toujours le numéro d'urgence pour mes sœurs en cas de robinet qui fuit ou en cas de danger absolu. "Théo,
il y a une énorme araignée chez moi, je te jure on dirait une mygale ! Il faut absolument que tu viennes !",
plaisantai-je.

Je plaisantais mais c'était assez véridique. Après, ça ne me dérangeait pas vraiment, ça faisait toujours une occasion de plus de les voir.

- Ouais, ça va pour le boulot. Ça me plait toujours autant. C'est pas ce qu'il y a de plus facile, mais c'est gratifiant de se dire qu'on aide à sauver des vies.

J'avais vu passer plusieurs collègues qui abandonnaient en cours de route parce qu'ils trouvaient que les horaires d'ambulancier étaient trop difficile à conjuguer avec leur vie personnelle et qu'ils ne supportaient pas la pression ni les conditions de travail qui pouvaient être assez difficiles. Mais je trouvais que le jeu en valait la chandelle.

- Et puis même en dehors des urgences, dans les cas plus routiniers, le côté social est assez agréable. Je crois que je suis devenu l'idole des mamies, ajoutai-je avec une petite moue gênée.

Je n'étais pas la personne la plus sociable du monde mais les vieilles dames que je devais aider à se déplacer semblaient m'apprécier. J'en avais entendu me qualifier de "garçon charmant" lorsque je devais me déplacer en maison de retraite.

- Et toi alors, quoi de neuf alors ? Tu dois avoir des tonnes de choses à raconter.

J'étais prêt à parier qu'elle avait des choses bien plus intéressantes que moi à dire.



Code by Joy

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah   Mar 13 Fév - 23:07

avatar

Savannah Calloway
enfant
─────────────♡─────────────
enfant
messages : 739
âge : 32
points : 468



La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande.


Théo & Savannah

J'étais bien contente de pouvoir passer un peu de temps avec celui que je considérais comme un frère supplémentaire. Ça faisait tellement de temps qu'on ne s'était pas vu, alors forcément qu'il m'avait manqué après tout ce temps. Ce n'était certainement pas un soucis d'attendre le jeune homme quelques instants pour pouvoir le voir et j'étais certaine que pour petit Noah aussi, il était bien content de revoir son parrain. Il me parlait souvent de lui quand on était à New-York, alors maintenant qu'on était de retour à Los Angeles, je comptais bien profiter de lui et laisser mon petit ange profiter de son parrain, ça va de soit. "Ça c'est sûr !" Dis-je donc au jeune homme quand ce dernier me disait qu'il ne fallait pas laisser tant de temps avant de se revoir. C'est sûr qu'à force, les années on ne les comptait plus et c'était bien triste pour le coup, je trouve. D'ailleurs maintenant, on allait pouvoir se voir plus souvent puisque je revenais habiter ici avec mon fils, il n'y avait pas encore grand monde qui était au courant de la nouvelle. "Tu pourras le faire plus souvent maintenant, on revient s'installer définitivement à Los Angeles." Pouvais-je donc m'empêcher d'avouer au jeune homme, le sourire aux lèvres.

On avait toujours besoin de babysitter, les mamans connaissaient ça. Surtout que le père de Noah était resté lui à New-York, alors forcément que j'aurais besoin d'aide de temps en temps. Je savais que je pouvais compter sur ma famille et mes amis pour ça, c'était évident. Après tout, il fallait bien que je vois pour pouvoir reprendre le travail d'ici, ça n'allait pas se régler en un claquement de doigts, certainement pas. "Ah oui, ça j'en aurais probablement besoin." Dis-je donc au jeune homme toujours avec se sourire qui était sur mes lèvres avant de reprendre. "Faut que je vois pour reprendre le boulot d'ici, donc forcément que je ne pourrais pas emmener Noah avec moi." Bien que j'adorais mon fils plus que tout, il était toute ma vie en fait, je ne pouvais pas le traîner partout où j'allais. Ce n'était tout simplement pas possible parfois. Même si j'étais tout de même de passer le plus clair de mon temps à ses côtés. Eh oui c'est vrai qu'il avait déjà deux ans mon fils, c'est fou comme le temps passe vite. On n'a même pas le temps d'en profiter au maximum qu'il aurait déjà 18 ans. Non je n'abuse pas. Je m'intéressais donc à la vie du jeune homme. Après tout, ça faisait bien trop longtemps qu'on ne s'était pas revu, alors il aurait forcément des choses à en dire. Pareil dans mon cas. Je ne pouvais m'empêcher d'éclater de rire quand le jeune homme m'expliquait qu'il était le numéro principal de ses soeurs quand ces dernières avaient un problème, même si c'était tout bête, je pouvais parfaitement les comprendre. Après tout pour une fille, avoir peur d'une araignée était tout à fait normal. "Elles ont bien raison. Maintenant, je serais qui appeler !" Dis-je donc au jeune homme en rigolant. Il serait aussi le mien si je n'arrive pas à joindre Lorenzo, mon grand-frère. "Je te comprends, c'est le plus important. Et puis si ça te plait, c'est la cerise sur le gâteau." C'est vrai qu'il n'y avait pas tout le monde qui aimait son métier, alors il avait bien de la chance d'aimer le sien comme moi j'aimais le mien.

Ça me fit sourire davantage quand le jeune homme m'expliquai qu'il était l'idole des mamies, s'il les aide, je pouvais parfaitement bien les comprendre les petites vieilles. "Ah tu m'étonnes, elles doivent toutes craquer sur toi." Dis-je donc en rigolant, même si je ne pense pas que ce soit impossible dans le fond. Moi des trucs à raconter, oui forcément mais pas forcément joyeux pour ainsi dire. Maintenant je n'étais plus avec le père de Noah, j'en avais simplement parlé avec Léana pour le moment. Même ma famille n'était pas au courant de la situation. Je ne voulais pas qu'ils s'inquiètent inutilement pour un truc pareil. "Ça oui, pas probablement super joyeuse mais bon." Commençai-je donc par lui dire en me pinçant la lèvre avant de reprendre. "En fait le père de Noah est resté à New-York pour tout t'avouer et il n'est pas prévenu qu'il nous rejoigne pour l'instant..." Avouai-je donc au jeune homme.
AVENGEDINCHAINS

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

"Savannah Calloway"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.forumactif.org/t4097-savannah-le-coeur-d-un
MessageSujet: Re: La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah   Ven 16 Fév - 0:36

avatar

Théo Alvarez
simple
─────────────♡─────────────
simple
messages : 273
âge : 27
points : 235





La distance qui mène à

l'amitié

n'est jamais trop grande

Avec Savannah Calloway



J'avais le sourire depuis que j'étais arrivé à notre point de rendez-vous, voire depuis que j'avais reçu le message de Savannah et j'avais la nette impression que je n'allais pas me départir de ma bonne humeur pour le reste de la journée. Savannah et mon filleul m'avaient tellement manqués.

Je fixai Savannah un moment lorsqu'elle m'annonça avec un grand sourire qu'ils revenaient s'installer ici. Définitivement. L'information prit un moment à monter à mon cerveau tellement je n'avais pas envie de me faire de faux espoirs.

- Sérieux ?!

Mon visage s'illumina finalement.

- C'est génial ! m'enthousiasmai-je.

C'était vraiment différent de me dire que je pourrai les voir beaucoup plus facilement et que je n'aurai pas à me contenter de coups de téléphone pour prendre de leurs nouvelles.

Elle m'expliqua qu'elle aurait sans doute besoin de quelqu'un pour garder Noah parce qu'elle comptait reprendre le boulot et qu'elle ne pourrait pas y amener Noah avec elle.

- C'est sûr que ce serait difficile d'aller partout avec lui. Mais je suis sûr que tu trouveras des solutions pour le faire garder. Même si je ne suis pas toujours disponible, quand tu as besoin, n'hésite pas.
Et sur les autres créneaux, je suis sûr que tu trouveras quelqu'un.


Je savais que beaucoup de parents se plaignaient d'avoir des difficultés à faire garder leurs enfants. Mais Savannah était pleine de ressources. Elle n'aurait aucun mal à trouver une solution adaptée, surtout qu'elle avait beaucoup de proches et que Noah était tellement adorable et bien élevé que ce n'était pas difficile de veiller sur lui.

Savannah rit de bon coeur en m'entendant dire que j'étais le numéro d'urgence de mes soeurs. Je ris à mon tour quand elle me répondit que désormais elle saurait qui appeler.

- Vas-y, il n'y a pas de problème. Au point où j'en suis je peux bien rendre service à une autre demoiselle en détresse, plaisantai-je. Et puis, je ne voudrais pas que Noah et toi vous fassiez dévorer par une araignée géante. C'est un "accident domestique" affreusement commun, renchéris-je.

Je crois bien que mes soeurs me frapperaient si elles m'entendaient me moquer ainsi de leur "phobie" des araignées.

Je souris de plus belle lorsqu'elle me dit que si mon métier me plaisait, c'était la cerise sur le gâteau.

- Ouais, c'est parfait.

Je n'avais franchement pas de quoi me plaindre sur ce plan là.

Je ris avec elle quand elle me dit que les mamies devaient toutes craquer sur moi. Ça avait un côté assez surréaliste.

- Tu crois que je devrais tenter ma chance ? Ça marcherait peut-être mieux qu'avec les filles de mon âge, dis-je d'un ton badin.

Evidemment, je plaisantais. Des femmes un peu plus âgées que moi, pourquoi pas, mais des femmes assez âgées pour être ma grand-mère, non merci...

Mon sourire s'effaça en l'espace de quelques secondes lorsqu'elle m'expliqua que le père de Noah était resté à New York et n'allait pas nécessairement les rejoindre.

- Oh..., fis-je simplement.

J'observai Savannah, essayant de jauger son état d'esprit. Elle avait l'air un peu las mais elle semblait avoir accepté la situation. Je jugeai donc que je pouvais lui poser des questions sans la blesser, même si j'éviterais d'être trop brusque.

- Qu'est-ce qu'il s'est passé ?





Code by Joy

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah   Jeu 5 Avr - 21:07

avatar

Savannah Calloway
enfant
─────────────♡─────────────
enfant
messages : 739
âge : 32
points : 468



La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande.


Théo & Savannah

J'avais bien hâte d'annoncer au parrain de mon fils qu'on allait revenir s'installer à Los Angeles pour toujours. Je pouvais voir dans son regard et avec son sourire qu'il était bien content par cette nouvelle que je venais de lâcher. Au moins c'était dans ces moments-là qu'on se rendait compte à quel point on pouvait tenir aux gens, c'était le principal. Toutes les personnes de mon entourage à qui j'avais annoncé la nouvelle avait réagi de la même façon. Alors j'en étais bien contente. Comme je venais tout juste de revenir ici, il fallait bien que je me mette à trouver du travail. Alors c'était bien pour ça que je proposais au jeune homme qu'il puisse garder Noah de temps en temps comme j'aurais besoin de me rendre à droite à gauche, et c'était un peu compliqué de le faire avec mon fils dans les pattes. "Oui bien sûr que je trouverai. Entre mes frères, soeurs et les amis, j'ai de quoi trouver t'inquiète pas." Lui dis-je donc le sourire aux lèvres. Tout le monde trouvait mon petit Noah adorable, alors je savais très bien que je pouvais trouver quelqu'un pour le garder sans trop de peine, c'était certain. Et puis, au pire les baby-sitter cela existe, dans le dernier des cas. Ça serait mon dernier recours au cas où, si j'en avais besoin. Ça serait une bonne solution. Ça ne pouvait que me faire rire quand le jeune homme m'expliquai que ses soeurs l'appelaient à l'aide quand elles avaient une rencontre avec une araignée. Alors tant qu'à faire, je disais au jeune homme que je pourrais l'appeler si moi aussi, je me retrouvais face à une araignée. Je détestais cela aussi, alors ses soeurs je les comprenais parfaitement.

"Exactement." Dis-je donc en rigolant. Le jeune homme avait toujours eu le don de me faire rire, et ça c'était bien rare. Il n'y avait pas tout le monde qui pouvait y arriver, surtout dans ma situation avec James. Je ne pouvais m'empêcher de dire quand Théo me parlait de ses mamies, que ces dernières devaient toutes craquer pour lui. C'était compréhensible en même temps. "Hm, pourquoi pas !" Dis-je donc au jeune homme quand ce dernier parlait de tenter sa chance avec les mamies. Après tout, c'est vrai que ça pouvait mieux marcher qu'avec les filles de son âge. Mais bon, faut pas qu'elles soient trop vieilles non plus hein. On en vient donc à parler de choses beaucoup moins drôle. J'expliquai donc au jeune homme que James, le père de Noah n'allait pas nous rejoindre ici de si tôt, que James était encore resté à New-York. Le jeune homme me demandait donc qu'est-ce qu'il avait bien pu se passer entre James et moi. A vrai dire pour l'instant, j'en avais juste parlé avec Léana. Tout simplement parce que je ne voulais pas que ma famille s'inquiète pour ça, mais bon, mes amis s'étaient totalement autre chose. "Pour tout te dire, je l'ai vu sortir d'une chambre d'hôtel... Avec une autre fille." Commençai-je donc par dire à Théo en me pinçant la lèvre. "La seule excuse qu'il a réussi à me trouver, c'est que c'était pour des raisons professionnelles." Ce que j'avais un peu trouvé facile pour le coup, et que je ne savais pas comprends prendre les choses.
AVENGEDINCHAINS

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

"Savannah Calloway"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.forumactif.org/t4097-savannah-le-coeur-d-un
MessageSujet: Re: La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah   Lun 16 Avr - 17:36

avatar

Théo Alvarez
simple
─────────────♡─────────────
simple
messages : 273
âge : 27
points : 235





La distance qui mène à

l'amitié

n'est jamais trop grande

Avec Savannah Calloway



Je souris lorsqu'elle me dit qu'elle trouverait facilement quelqu'un pour garder son fils.

- Je n'en doute pas.

Même si je ne voulais pas nécessairement d'enfant pour le moment, j'aimais bien m'en occuper. Et je savais que je n'étais pas le seul. De toute manière, tous les frères et sœurs de Savannah voudraient passer du temps avec leur neveu.

Ça me fit plaisir de voir Savannah rire à mes plaisanteries sur les araignées et mes sœurs. Ça avait un côté réconfortant de me dire que même si on ne s'était pas vus depuis quelques temps, lorsqu'on se retrouvait, c'était comme si rien n'avait changé et qu'on s'était parlé la veille. La conversation se déroulait de manière parfaitement naturelle, on parlait et on plaisantait comme toujours. J'aimais cette facilité avec laquelle je pouvais converser avec elle.

Elle n'avait pas l'air convaincue quand je lui parlai de tenter ma chance auprès des mamies.

- Je garderai cette option au cas où je suis désespéré... plaisantai-je.

Je n'avais quand même pas tendance à désespérer. J'étais célibataire depuis pas mal de temps mais ça ne me dérangeait pas plus que ça finalement.

Je repris mon sérieux et l'écoutai avec attention lorsqu'elle me parla de ce qui s'était passé entre elle et le père de Noah.

Mes sourcils se levèrent lorsque Savannah m'expliqua qu'elle l'avait vu sortir d'une chambre d'hôtel avec une autre fille. Je ne m'attendais pas vraiment à ça mais finalement ça ne m'étonnait pas plus que ça. Je ne comprenais pas comment on pouvait faire ça mais j'avais tellement vu ce genre de situations...

- Merde, laissai-je échapper.

Il n'y avait pas beaucoup d'autres mots pour qualifier la situation.
Mes sourcils se froncèrent par la suite en entendant les "excuses" qu'il lui avait données.

- Des raisons professionnelles... répétai-je un peu rudement.

Je secouai la tête, dépité.

- Il manque pas de culot !

Il fallait toujours que je prenne sur moi pour ne pas m'emporter quand un mec faisait du mal à une de mes soeurs ou à Savannah. Mais en plus de faire des conneries pareilles, ils n'avaient même pas le courage d'assumer leurs actions. Ca me mettait encore plus en rogne. Mais je savais que m'énerver ne résoudrait rien.

- Je suis désolé qu'il ait fait ça, me radouci-je. C'est arrivé quand ? Tu tiens le choc ? lui demandai-je précautionneusement.

Je savais qu'elle était forte mais c'était tout de même un sacré coup. J'espérais qu'elle n'avait pas gardé ça pour elle pendant trop de temps mais elle avait l'air d'avoir eu le temps de digérer au moins un petit peu.





Code by Joy

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah   Dim 20 Mai - 22:38

avatar

Savannah Calloway
enfant
─────────────♡─────────────
enfant
messages : 739
âge : 32
points : 468



La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande.


Théo & Savannah

Ça faisait un petit moment que je n'avais pas vu le jeune homme mais ce dernier pouvait toujours autant me faire rire qu'avant. Ça, ça ne changerait pas. Je ne pouvais m'empêcher de rire davantage quand le brun me parlait de ses mamies qu'il pourrait essayer de se mettre dans la poche dans le dernier des cas, s'il était vraiment désespéré. "Tu as tout à fait raison !" Pouvais-je donc m'empêcher de dire. C'était la meilleure chose à faire dans le dernier des cas. Je parlais de cette histoire avec beaucoup trop de monde, le jeune homme me parlait également du père de Noah. Je lui expliquai donc que je l'avais vu sortir d'une chambre d'hôtel avec une autre fille, je rajoutai que James m'avait simplement dit quand je lui avais demandé des explications que c'était seulement pour des raisons professionnelles. C'était la pire chose qu'on pouvait dire et il ne pouvait pas me dire autre chose simplement pour protéger le secret professionnel. C'était bien trop facile pour moi, alors je ne savais pas quoi faire pour le coup. "Ouais, tu as raison." Rajoutai-je donc quand le brun me disait qu'il ne manquait pas de culot. Certes c'était le père de mon fils, mais j'étais bien d'accord avec le jeune homme face à moi.

Ça ne faisait déjà pas très longtemps que c'était arrivé, c'était encore récent puisque cela avait provoqué mon retour à Los Angeles. Heureusement que j'avais mon fils dans ma vie pour pouvoir tenir le coup face à ça, face à ce que j'avais vu. Je ne savais pas comment les choses allaient se passer dans l'avenir, mais avoir Noah à mes côtés était davantage mieux sinon je ne sais pas comment je ferais sans lui. Je n'aurais plus vraiment de but dans la vie en fait. "Oh c'était encore il y a quelques semaines. Avant que je revienne ici, en fait." Avouai-je donc au jeune homme. "Mais bon, ça va à peu près." Dis-je donc en me pinçant la lèvre avant de reprendre. "Heureusement que Noah est là, sinon je ne sais pas comment je ferais sans lui." Rajoutai-je donc. Sans mon fils dans ma vie, j'avoue que j'aurais un énorme grand vide dans ma vie. Je ne sais pas comment je ferais sans mon fils. "Et toi alors, dis-moi. Tu n'aurais pas une fille en vue ?" Demandai-je donc au jeune homme. Après tout, on n'allait pas passer le temps à parler de moi et puis, surtout sur un sujet pas très heureux. Il fallait tout de même que ça reste un moment agréable. Egalement de savoir si le jeune homme était intéressé par une jeune femme, ça m'intéressait beaucoup. Je voulais tout savoir moi, j'étais curieuse comme il faut. Et puis, j'étais bonne conseillère à ce sujet, on pouvait tout me dire.
AVENGEDINCHAINS

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

"Savannah Calloway"
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.forumactif.org/t4097-savannah-le-coeur-d-un
MessageSujet: Re: La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah   Mar 12 Juin - 20:58

avatar

Théo Alvarez
simple
─────────────♡─────────────
simple
messages : 273
âge : 27
points : 235





La distance qui mène à

l'amitié

n'est jamais trop grande

Avec Savannah Calloway



C'était sympa de revoir le visage familier de Savannah et de l'entendre rire joyeusement. J'avais d'autres amis évidemment mais j'avais toujours été plus proche d'elle, un peu comme si elle faisait partie de ma famille.

Mais malgré sa bonne humeur apparente, ce qu'elle me dit concernant le père de son fils me fit douter du fait qu'elle était vraiment heureuse. Et même si je savais que je n'aurais pas pu faire grand chose de toute manière, je me sentais mal qu'elle ait dû faire face à cela toute seule à des kilomètres de là. Je ressentais une profonde animosité envers cet homme à ce moment précis.

Savannah reconnu que j'avais raison lorsque je lui indiquai qu'il ne manquait pas de culot. Ça me rassurait qu'elle ne lui cherche pas d'excuses parce que malheureusement, beaucoup de personnes étaient dans ce cas. Elles s'en prenaient plein la tronche mais cherchaient des excuses parce qu'elles étaient amoureuses. Je n'avais pas envie qu'une telle situation la fasse encore plus souffrir.

- Tu as gardé tout ça pour toi pendant aussi longtemps ? lui répondis-je un peu soucieux lorsqu'elle m'expliquai que c'était arrivé il y a plusieurs semaines.

Je ne lui en voulais pas qu'elle ne m'ait rien dit, après tout, elle avait sans doute géré les choses de la manière qui lui avait semblé la plus juste sur le moment. Mais me dire qu'elle avait dû affronter ça toute seule en silence tout en devant s'occuper de son fils...

Elle ajouta que ça allait à peu près, même si elle nuança par la suite, expliquant qu'elle ne savait pas ce qu'elle ferait sans Noah. Je la regardai, toujours un peu préoccupé pour elle.

- Tu sais que je suis là si tu as besoin de parler... ou si tu veux rien dire et que tu veux juste un peu de compagnie pour regarder une comédie en se goinfrant de cochonneries, lui dis-je avec un petit sourire.

Peut-être qu'elle avait besoin de parler, ou peut-être avait-elle seulement besoin de se changer les idées. Dans tous les cas, si je pouvais faire quelque chose...

Savannah s'enquit ensuite de ma propre vie sentimentale, me demandant si j'avais une fille en vue.

- Non, personne. Désolé, rien de bien croustillant pour satisfaire ta curiosité, lui répondis-je, un peu amusé.

J'avais l'impression de toujours avoir mes amis et mes sœurs pour me demander ça. Il était vrai que ça faisait quelques temps que j'étais célibataire. Un vrai désert sentimental. Je n'avais même pas d'excuses, mes dernières relations ne s'étaient pas terminées suffisamment mal pour que cela me fasse redouter l'idée de me remettre avec quelqu'un.
Je le vivais plutôt bien de manière générale mais par moments j'aurais apprécié être en couple . Il m'arrivait de penser que je finirais vieux entouré de chats...





Code by Joy

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah   



Contenu sponsorisé
─────────────♡─────────────

Revenir en haut Aller en bas
 

La distance qui mène à l'amitié n'est jamais trop grande ft. Théo&Savannah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP] La où mène l'ennui..
» Salle de déclarations... d''amour, d''amitié ou autres...
» Traité d'Amitié et d'Engagement diplomatique (Hollande)
» ‘‘ L'amitié - un beau nom qu'on change quand il gêne..’’ | PV (1707)
» En toute amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◊ FAMILY MATTERS :: 
« Los Angeles ouvre ses portes »
 :: ⊱ Le centre de la ville :: Starbucks
-
Théo & Chris
Anna & Savannah
✰ Fiches PUB ✰
HTTP. Pub rpg design.
HTTP. bazzart.