AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Dim 15 Oct - 21:32

avatar

Hayley Dickens
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 45
âge : 27
points : 56


Los Angeles était une ville plutôt animé entre les studio de télévision et les nombreux bâtiments commerciaux mais, j'avais finis par m'y sentir bien. Ce qui était plutôt étonnant quand on savait que, j'avais grandis au milieu de la forêt dans une tribu amérindienne. Bon, je n'étais pas la plus fanatique des bains de foules et du shopping mais, je m'étais vite fait à la vie d'ici. Il fallait dire que, ça faisait un petit moment maintenant que, je vivais ici. Le radio réveil s'alluma et une musique envahit la chambre. Je me tournais tant bien que mal dans le lit pour venir éteindre le réveil et vérifier l'heure. Mes journées étaient souvent pareil, le réveil sonnait à sept heures tapante, je me levais et je réveillais les enfants avant de partir faire le petit déjeuner et de revenir préparer Savannah et Oscar pour l'école. En général, Noah rentrait juste avant qu'on part pour l'établissement scolaire. Mais, ce matin, Noah était déjà dans notre lit. Il avait eu la chance d'avoir un jour de repos et j'étais bien contente, ainsi j'allais pouvoir profiter d'une journée ensemble. Après avoir éteint le réveil, je me tournais une nouvelle fois et je venais coller un peu mon corps contre celui de mon fiancé. Mon ventre était maintenant bien arrondit et certains mouvement devenaient plus compliqué mais, je m'estimais chanceuse car, mon ventre n'était pas aussi gros que certaines femmes.

Je déposais un baiser sur la joue de mon futur époux avant de me lever pour partir réveiller les enfants. Je passais d'abord dans la chambre de Savannah. Cela faisait quatre ans que, nous l'avions adopté, elle était alors âgée de deux ans si bien que très vite, elle nous avais gratifié d'un maman et d'un papa. J'ouvrais doucement les volets pour que, le soleil ne pénètre pas trop violemment dans la pièce et je m'avançais vers son petit lit. Je me posais sur le matelas et je glissais mes mains sur sa joue tout en souriant. La petite fille s'étira doucement son lapin en peluche toujours dans ses bras avant de les glisser autour de mon cou pour m'attirer vers elle. Je me penchais doucement et je venais déposer des bisous sur sa joue lui arrachant quelques rires. Je me redressais et me relevais "Tu choisis tes vêtements et je viens t'aider..." Lançais-je doucement avant de sortir de la pièce et de prendre la direction de la chambre d'Oscar notre petit garçon de quatre ans. J'avais à peine entre ouvert la porte que, l'enfant m'appeler déjà pour un câlin. Je souris doucement reprenant les mêmes attitudes que, dans la chambre de Savannah. Je faisais également un câlin au petit garçon avant de sortir de la pièce pour partir faire le petit déjeuner. C'était tout les jours la même chose ci bien que, tout était automatique et très vite je remontais pour aider les enfants s'habiller.

Une fois le petit déjeuner fini, j'avais conduis les enfants dans leur école puis, j'étais revenu à la maison. Je repassais dans les chambres de Savannah et Oscar pour ranger un peu et faire les lits avant de redescendre pour manger un peu. J'appuyais mon corps contre le plan de travail profitant du silence présent dans notre maison. Un léger mouvement sous mon nombril me fit sursauter et je posais ma main sur mon ventre. Les jumeaux bougeaient de plus en plus et mon dernier rendez-vous gynécologique avait révélé qu'ils étaient dans la bonne position pour sortir. Un nouveau coup se fit sentir et j'appuyais un peu plus ma main sur mon ventre. "Et bien, ça suffit là-dedans !" Murmurais-je en regardant mon gros bidon. Je soulevais légèrement mon haut de pyjama pour découvrir une forme de petit pied sous la peau tendu de mon ventre. Je passais mes doigts sur la forme avant qu'elle ne disparaisse et que, les mouvements se calme. Je souris avant de remettre en place mon haut de pyjama et de monter dans la chambre pour pouvoir partir m'habiller. Je poussais discrètement la porte pour ne pas réveiller Noah. Je profitais des faibles rayons du soleil qui passait par les volets pour ouvrir l'armoire et choisir une tenue.

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Lun 16 Oct - 0:49

avatar

Noah Rutkowski
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 10
points : 12


Le sommeil était une denrée plutôt rare dans mon existence et bien heureusement, je ne nécessitais pas de tant d'heures que cela pour être productif et alerte. Mon travail d'infirmier doublé de mon internat en plus d'une vie de famille avait de quoi m'offrir peu d'opportunités d'aller dormir. En réalité, parfois, j'avais l'impression que retrouver mon lit composait davantage une perte de temps parce qu'il me semblait y avoir tant d'autres choses plus importantes à faire.

Après plusieurs services effectués, j'avais obtenu un jour de repos. Ce qui n'était franchement pas de refus avec l'état de ma fiancée. En effet, la date d'accouchement des jumeaux approchait dangereusement et il ne serait pas surprenant que ces deux-là nous fournissent une petite surprise bientôt. Afin que notre foyer tourne le mieux possible avec deux enfants en bas âge, je m'étais arrangé pour effectuer mes services la nuit de manière à ce que je sois présent la journée pour les enfants et Hayley. La nuit, généralement, peu d'événements se déroulaient dans notre maison, si bien que ça semblait être le meilleur pour conserver la tombée de mon salaire.

La nuit dernière, j'avais ainsi eu le loisir de rester chez moi en compagnie de la Dickens et de nos deux enfants. Nous avions pu manger tous les quatre ensemble le repas du soir ce qui se déroulait plutôt rarement puis regarder la télévision tranquillement. A la suite de cela, les heures de sommeil sonnaient et bien vite, le matin refaisait surface. J'entendais Hayley se réveiller dès la première sonnerie du radio-réveil et me surprenais à me rendormir. Ce ne fut que lorsqu'elle entra de nouveau dans la chambre à coucher pour se changer que Morphée me libérait. J'observais la jeune femme déterminer quelle tenue mettre tout en posant sa main assez rapidement sur son ventre, comme elle avait tendance à le faire dès qu'un coup plus important que les autres survenait. Ils font la fête ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Lun 16 Oct - 1:13

avatar

Hayley Dickens
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 45
âge : 27
points : 56


J'avais très rapidement remplit mes tâches quotidienne lorsque le radio-réveil avait sonné. J'étais partie réveiller les enfants, j'avais préparé le petit-déjeuner, j'avais aidé ma petite tribu à s'habiller. Il me restait encore certaines tâches comme conduire les enfants à l'école et remettre un peu d'ordre dans les différentes pièces mais, je m'autorisais tout de même un moment de détente. J'en avais profité pour manger un peu avant que, ça commence à être la foire dans mon ventre. Avoir deux bébés sous le nombril m'avait apporté une multitude de sensation et de découverte. Surtout que, je n'avais jamais connu les huit mois de grossesse étant donné que, Oscar était né prématurément à la suite d'un accident de voiture. Je jouais légèrement avec la forme du pied d'un de mes enfants qui se dessiné sous ma peau avant de monter dans la chambre que, je partageais avec mon futur époux pour trouver une tenue. Noah avait obtenu un jour de repos si bien que, nous avions pu profiter de quelque moment ensemble et je comptais bien remettre ça avant qu'il ne retourne au travail vers dix neuf heures. Je montais discrètement dans la chambre où il dormait encore et je profitais des rayons du soleil qui entraient doucement pour m'éclairer et ainsi rejoindre l'armoire.

J'étais souvent indécise sur le choix d'une tenue et d'autant plus maintenant que, j'étais plus large que l'encadrement d'une porte. Alors que, je fouillais doucement et silencieusement dans le meuble, un coup plutôt violent se fit sentir. Je posais par réflexe ma main sur mon ventre espérant ainsi amortir le coup. La voix de Noah se fit entendre derrière moi me demandant si, nos jumeaux faisaient la fête. Je me tournais vers le lit et je me laissais tomber à ses côtés. "J'ai surtout l'impression qu'ils refont la décoration...Les travaux avant de rendre l'appartement histoire de récupérer la caution..." Un sourire se dessina sur mes lèvres avant de rire légèrement. Nous avions toujours eu une façon particulière de parler de nos enfants lorsqu'ils étaient encore en état de foetus. D'ailleurs, c'était souvent ainsi que, Noah les nommait. Je n'étais pas spécialement fan mais, j'avais rapidement jeté l'éponge de lui changer son habitude. Un nouveau coup arriva et j'attrapais rapidement la main de mon fiancé pour le poser sur mon ventre. "Tu sens ?...C'est son pied...On se croirait dans un vieux remake d'alien...D'ailleurs, je me sens un peu comme ça en ce moment...ça plus le fait que, je suis plus large qu'une porte...et que je suis incapable de mettre mes chaussettes toute seule." Mon regard se posa sur Noah tout en souriant. "Vivement qu'ils arrivent que, je puisse retrouver mon corps." Je me plaignais mais, dans le fond j'étais très heureuse de pouvoir offrir des enfants à Noah. Surtout lorsqu'on savait que, ma première grossesse avait eu une conséquence sur la décision d'en avoir d'autre. Les épreuves que, nous avions vécu lors de la naissance prématuré d'Oscar mais, aussi mes nombreux soucis de santé avait quelque peu refroidit Noah pour agrandir la famille. Il avait fallu que nos deux jumeaux soient un accident pour qu'il accepte l'idée de replonger dans les caprices de sa fiancée enceinte. Car, j'avais eu pas mal d’exigence et surtout alimentaire. Depuis, le début de cette grossesse je ne jurais que par le miel et je faisais une consommation excessive de ce produit. Une fois encore un coup se fit sentir sauf que, cette fois-ci, il fut suivi d'une contraction. Mon corps se crispa sous la douleur et mon sourire s'effaça rapidement. Je serrais mes doigts sur la main de Noah essayant d'avoir la respiration que, j'avais appris lors des cours d'accouchement.

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Lun 16 Oct - 2:43

avatar

Noah Rutkowski
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 10
points : 12


Le retour de Hayley dans la chambre à coucher m'extirpa une nouvelle fois de mon sommeil. J'observais la jeune femme se poster devant l'armoire qui refermait ses vêtements et sélectionner une tenue. Alors qu'elle posait rapidement une main sur son ventre, je lui demandais si les jumeaux faisaient la fête, me doutant bien qu'ils venaient de la surprendre. La jeune femme me répondit sur le ton de la plaisanterie qu'elle avait davantage l'impression qu'il remettait l'appartement en ordre avant la remise des lieux. Je ris de bon cœur à cette hypothèse et conclus : Très bien, ils sont responsables. L'amérindienne s'allongea sur le lit puis attira ma main sur son ventre tendu où quelques sensations étaient palpables. Je l'écoutais m'expliquer ses sentiments puis annonçais qu'elle avait hâte qu'ils naissent. Les envahisseurs, ils sont partout, taquinais-je en prenant un ton menaçant. Je me redressais, déposais un baiser sur la joue de ma fiancée et sortais du lit. Tu seras libérée bientôt et à ce moment-là on aura le droit à leurs cris de guerre.  Je m'attendais à des nuits bien saccadées, en effet. Mais j'étais prêt. J'attrapais des vêtements propres puis m'orientais vers la salle de bain. C'était mon rituel du matin qui était surtout issu de mon travail. Il n'y avait rien de mieux pour bien se réveiller et être opérationnel avant de prendre un café.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Lun 16 Oct - 3:02

avatar

Hayley Dickens
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 45
âge : 27
points : 56


Les semaines à venir allaient surement être de plus en plus riche en sensation et aujourd'hui commençait plutôt bien. Après les différentes tâches habituelles, je montais dans la chambre à coucher que, je partageais avec mon fiancé pour prendre ma tenue. Je devais encore conduire les enfants à l'école et je ne pouvais pas réellement me permettre d'être en retard. Sauf que, les jumeaux semblaient en avoir décidés autrement ce matin. Il avait eu les quelques coups lors du petit-déjeuner et maintenant alors que, je prenais mes vêtements dans l'armoire. Je finis par m'allonger sur le lit alors que, Noah me demandait si, nos enfants faisaient la fête. Je répondais sur le ton de la plaisanterie que, c'était une remise en ordre avant de quitter les lieux. J'écoutais mon fiancé me dire que, c'était une bonne chose et que nos enfants étaient responsable. Je ne pus m'empêcher de rire à cette remarque alors qu'un nouveau coup arrivé. Je profitais de ce moment pour prendre la main de Noah et la poser sur mon ventre tout en lui délivrant l'impression que, j'avais sur moi-même et cette grossesse. Je comparais tout cela au film alien et j'entendais l'américain me confier que, les envahisseurs étaient partout. Je souris avant de reprendre ma respiration suite à une contraction. C'était plutôt douloureux mais, j'étais loin de m'inquiéter étant donné qu'elles n'étaient pas trop rapproché. Noah attrapa ses vêtements avant de me dire que, je serais bientôt libérée et que, nous aurions le droit aux pleures.

J'espérais secrètement que, nos enfants soient calme étant donné que, j'avais fais en sorte de ne pas être stressée pendant ma période de grossesse. Je fixais le plafond toujours allongé sur le lit alors que, j'entendais le bruit de la douche. Je me redressais légèrement lorsqu'une nouvelle douleur se fit sentir dans le bas de mon ventre. Je me rallongeais immédiatement soulageant rapidement la douleur. Je tournais ma main sur mon ventre essayant de calmer tout ce joyeux monde. Un petit être répondant au nom d'Oscar se faufila dans la pièce et vint s'installer à côté de moi tout en posant sa tête sur mon épaule. J'appuyais ma tête contre la sienne profitant de cet instant pour me détendre. Je crispais un peu mes doigts sur le tissu de mon pyjama lorsqu'une nouvelle vague de contraction arriva. "Oscar mon chéri...Va dire à papa que c'est lui qui va vous conduire à l'école...Maman est pas trop en état.." Le petit garçon se redressa rapidement pour me regarder et je tentais de sourire pour ne pas lui montrer ma douleur. Il hocha la tête avant de partir dans la salle de bain pour prévenir Noah. J'en profitais pour me tourner sur le côté espérant ainsi pouvoir affronter cette journée sans les coups et les contractions des jumeaux.

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Mar 17 Oct - 1:52

avatar

Noah Rutkowski
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 10
points : 12


Après avoir profité de la sensation des jumeaux festifs dans le ventre de Hayley et avoir déposé un rapide baiser sur la joue de cette dernière, je m'étais dirigé vers la salle de bain afin de démarrer cette journée de manière plus alerte. J'entrais dans la douche et alors que j'enfilais mes vêtements propres, je perçus mon fils entrer dans la pièce humide. Papa, maman a dit que c'est toi qui nous conduisais à l'école. Je fronçais les sourcils, incertain de pourquoi mon fils devait se rendre jusque dans la salle de bain pour me le dire. D'accord mon soleil, va te préparer alors et dis à ta sœur d'en faire de même. N'oublie pas ton cartable ! L'enfant tournait les talons avec un léger sourire et partit s'exécuter. Je terminais d'enfiler mon t-shirt et sortais de la salle de bain pour retrouver Hayley sur le lit, visiblement éprise de douleurs. Ça va aller ? questionnais-je en regardant ma fiancée. J'étais quand même réticent à m'absenter si la jeune femme ne se sentait pas bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Mar 17 Oct - 11:02

avatar

Hayley Dickens
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 45
âge : 27
points : 56


La douleur était de plus en plus présente si bien que, j'avais finis par rester allonger sur le lit lorsque Noah était partie à la douche. Je tentais de me concentrer sur ma respiration comme je l'avais appris lors des cours d'accouchement. C'est alors que, Oscar entra dans la chambre pour venir se blottir contre moi. Je profitais un peu de la présence de mon fils pour attirer mon attention sur autre chose mais, une nouvelle vague de douleur me pénétra. J'indiquais au petit garçon que, c'était Noah qui allait les conduire à l'école et qu'il devait le prévenir. L'enfant se redressa me regarda rapidement alors que, je m'efforçais à sourire avant, qu'il part dans la salle de bain. Je me tournais un peu sur le côté gauche espérant ainsi pouvoir calmer les jumeaux qui semblaient bien trop agités. J'entendais Oscar filer prévenir sa sœur tandis que, la voix de mon futur époux retentit dans la chambre. "Oui ne t'en fais pas, je pense être en mesure d'attendre ton retour...Aussi bien, il n'y a pas à s'inquiéter c'est juste une fausse alerte." Je souris doucement espérant sincèrement que, ça allait se calmer un peu. "Essaie de ne pas traîner quand même..." Indiquais-je tout de même à Noah n'étant vraiment pas sur de mon état.

Les jumeaux bougeaient un peu dans tout les sens si bien que, j'avais du mal à me calmer. Alors que, j'entendais les enfants et Noah quitter la maison, j'attrapais mon téléphone portable sur la table de chevet. J'attendais une contraction puis la fin avant de lancer le chronomètre de mon téléphone. J'avais besoin de savoir de combien de temps elles étaient espacé pour pouvoir avoir une idée. Je n'étais pas persuadé d'accoucher aujourd'hui mais, plus je regardais les secondes passaient sur mon portable et plus, je doutais de ça. Je regardais le chronomètre indiquait cinq minutes alors qu'une nouvelle vague de douleur se fit sentir dans le bas de mon abdomen. Je serrais une nouvelle fois les draps entre mes doigts alors que la contraction était plus longue que d'habitude. Une fois celle-ci passée, je me redressais constatant que, les jumeaux venaient de se calmer. Je descendais difficilement les escaliers pour rejoindre la cuisine et me servir un verre d'eau tout en guettant l'arrivé de Noah. Cinq minutes plus tard, une nouvelle contraction pénétra mon corps m'obligeant à m'accroupir devant l'évier de la cuisine et laissant quelques gémissements de douleur s'échapper de mes lèvres.

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Jeu 19 Oct - 0:03

avatar

Noah Rutkowski
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 10
points : 12


Une fois avoir indiqué à mon fils de se préparer afin que j'aille le conduire à l'école en compagnie de sa soeur, je demandais à Hayley s'il était judicieux que je la laisse pendant qu'elle ne se sentait pas spécialement en forme. Ma fiancée m'assura néanmoins qu'elle gérait la situation, en me priant toutefois de ne pas trop tarder sur la route. J'acquiesçais. Bien que la situation m'inquiétait, je n'étais pas dans le corps de la jeune femme et elle savait sans doute mieux ce qui se passait que moi. D'accord. Si tu as des doutes, peut-être que tu peux appeler ta sage-femme. C'était plutôt fréquent chez les femmes enceintes de téléphoner au personnel médical qui les suivait de manière à s'informer un minimum malgré la distance. Je descendais et refermais le manteau d'Oscar puis m'assurais que les enfants détenaient bien toutes leurs affaires. Je les installais dans la voiture puis conduisais jusqu'à leur établissement scolaire. Une fois les deux petits êtres dans l'enceinte de l'école, je repartais vers la maison. Je retrouvais Hayley dans la cuisine, accroupie près du comptoir. Je remarquais qu'elle avait lancé le chronomètre sur son téléphone de manière à notifier la fréquence de ses contractions. Je posais une main dans le dos de l'amérindienne en guise de soutien puis lui proposais : Tu veux attendre de voir comment ça évolue ou je te conduis à l'hôpital ? Les fausses alertes n'étaient pas rares et après tout, Hayley était plus à même de me répondre que ma raison. De plus, peut-être avait-elle eu des renseignements de sa sage-femme durant mon absence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Jeu 19 Oct - 11:37

avatar

Hayley Dickens
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 45
âge : 27
points : 56


Alors que, les contractions se faisaient de plus en plus rapproché, j'avais invité notre petit garçon, qui m'avait rejoint sur le lit, à prévenir son papa qu'il allait devoir les conduire l'école. L'enfant se releva du matelas et s'exécuta, il pénétra dans la salle de bain où Noah prenait sa douche et lui indiqua que, je n'étais pas en état de les conduire dans l'établissement scolaire. J'entendais mon futur époux indiquer à son fils de partir chercher ses affaires et d'attendre dans l'entrée. Notre petit garçon s'exécuta alors que, Noah revenait dans la chambre pour voir si, tout allait bien pour moi. Je lui indiquais qu'il pouvait partir tranquille mais, qu'il serait préférable qu'il rentre rapidement au cas où. Mon fiancé me proposa d'appeler ma sage femme si, j'avais le moindre doute et je hochais simplement la tête avant de sourire un peu. J'attendais qu'ils quittent tout les trois la maison pour lancer le chronomètre sur mon téléphone portable pour ainsi voir l'espacement de mes contractions. Je remarquais rapidement qu'elles étaient simplement espacé de cinq minutes et je profitais d'un moment de répit pour rejoindre la cuisine et me servir un verre. Alors que, je terminais mon verre, une nouvelle contraction se fit sentir dans mon abdomen m'obligeant à m'accroupir devant le plan de travail. Je me concentrais sur ma respiration et je fermais les yeux essayant d'occulter la douleur qu'elle provoquait.

La main de Noah vint se poser sur mon dos et j'ouvrais les yeux avant de me blottir un peu contre l'infirmier et de poser ma main sur son bras. Je l'écoutais me demander si, je souhaitais attendre un peu ou alors partir pour l'hôpital. "Les contractions sont espacées de cinq minutes...J'ai pas eu l'occasion d'appeler ma sage femme..." Je marquais une pause avant de me redresser constatant que, pour l'instant la douleur était partie. "Je vais prendre une douche peut-être que, ça va me détendre un peu et on avisera après..." Je ne voulais pas me rendre à l'hôpital pour une fausse alerte, ils avaient déjà beaucoup de travail et si, je n'étais pas une priorité, je ne voyais pas l'intérêt de m'y rendre. Je souris doucement à Noah avant de vérifier le temps sur mon téléphone. J'avais trois minutes pour monter dans la salle de bain avant la prochaine vague de douleur. Je prenais donc sans attendre la direction de la salle d'eau. Une fois à l'intérieur, je commençais à retirer mes vêtements avant de monter dans la douche. J'agrippais rapidement la poignet de la porte de douche et je serrais les dents en sentant une fois encore la douleur. Sauf que, cette fois, elle fut accompagné d'une sensation étrange. Je baissais les yeux sur mes pieds réalisant que, je venais de perdre les eaux. "Mince..." lâchais-je sans vraiment savoir quoi penser de cette situation. J'allumais l'eau chaude pour faire disparaître le liquide amniotique avant de me rincer rapidement et de sortir de la douche. Je ne prenais pas vraiment le temps de me sécher et j'enfilais vite fais des sous vêtements et une robe pour faciliter les choses à l'hôpital. J'attrapais le sac de maternité que, j'avais préparé quelques jours plus tôt avant de rejoindre la cuisine. "Je crois qu'on doit y aller...J'ai perdu les eaux..." Lançais-je sur un ton plutôt calme bien que, dans mon esprit c'était le stress.

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Dim 22 Oct - 4:30

avatar

Noah Rutkowski
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 10
points : 12


Une fois les enfants conduits à l'école pour la journée, je reprenais le chemin de la maison. Je retrouvais Hayley appuyée au comptoir, visiblement éprise des douleurs dus à des contractions. A savoir si celles-ci étaient annonciateurs d'un début de travail ou composaient simplement une fausse alerte. Je demandais à la jeune femme si elle souhaitait attendre de voir comment les choses évolueraient ou que je la conduise à l'hôpital. Dans ces cas de figure, elle était vraiment la seule à pouvoir juger. J'acquiesçais alors qu'elle m'annonçait qu'elle allait prendre une douche et j'en profitais pour m'assurer que le sac qu'elle avait préparé pour le jour où elle devrait accoucher était prêt. Lorsque ma fiancée sortit de la douche, elle m'annonçait avoir perdu les eaux et s'attendait à ce que je la conduise à l'hôpital, son sac déjà dans sa main. Ok, en route alors, tranchais-je sans trop poser de questions. J'aidais la jeune femme à s'habiller pour faire la route puis enfilais un manteau. Je lui ouvrais la portière et installais le sac à l'arrière du véhicule avant de prendre place derrière le volant et de conduire vers mon lieu de travail. Je nous conduisais directement à l'entrée des urgences de manière à ce que Hayley soit aussitôt prise en charge.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Dim 22 Oct - 21:57

avatar

Hayley Dickens
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 45
âge : 27
points : 56


La douleur était bien installé dans mon corps maintenant si bien que, quand Noah était rentré je lui avais rapidement indiqué que, j'allais prendre une douche. J'espérais sincèrement que, ça permettrait à mon corps de se détendre un peu et de faire passer la douleur. Je n'étais pas encore tout a fais à terme et pour moi, l'accouchement n'était pas encore au rendez-vous. Je retirais mon pyjama avant de me glisser dans la cabine de douche et alors qu'une nouvelle contraction arriva, une sensation étrange se fit sentir. Je baissais les yeux pour découvrir que, je venais de perdre les eaux. Plus de doute, mon accouchement était bel et bien pour aujourd'hui. Je me rinçais rapidement avant de sortir pour passer une tenue confortable et rapide à retirer une fois à l'hôpital. J'attrapais le sac contenant les petites affaires de nos deux bébés avant de rejoindre Noah pour partir à la maternité. J'enfilais avec son aide une veste et mes chaussures avant de me hisser dans notre véhicule. Je reconnaissais le côté médical dans mon fiancé car, à aucun moment il ne montra son stress face à la situation. J'ouvrais légèrement la vitre de la voiture alors que, Noah roulait vers son travail. Je me concentrais sur ma respiration essayant de maîtriser un peu les douleurs. Je ne laissais rien paraître et la seule preuve de ma douleur était mes doigts serré sur la portière du véhicule. Lorsque mon fiancé fut garé devant les urgences, je descendais de la voiture et je marchais tant bien que mal vers l'intérieur. Je me stoppais à plusieurs reprise pour pouvoir laisser la contraction passée et respirer un peu. Je pénétrais enfin dans les urgences et j'attendais que, Noah règle les choses avec ses collègues. Essayant au passage de ne pas faire fuir les gens qui attendaient sagement leur tour. J'en venais même à m'excuser de passer devant eux alors qu'ils étaient surement là depuis un moment. "Est-ce qu'il est encore temps pour la péridurale ?" Demandais-je à Noah espérant que la réponse serait positive.

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Mer 25 Oct - 3:49

avatar

Noah Rutkowski
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 10
points : 12


J'aidais ma fiancée à s'habiller puis s'installer dans la voiture. De toute évidence, il était devenu impératif que l'on se rende à l'hôpital et qu'un professionnel puisse examiner l'amérindienne. Tout en gardant mon sang-froid, je conduisais la voiture en tentant d'emprunter les chemins les plus rapides. Une fois aux urgences de l'hôpital, j'aidais la jeune femme à pénétrer le centre hospitalier puis l'invitais à s'installer sur une chaise pendant que j'interpellais le premier collègue que mes yeux reconnaissaient. Bien vite, un spécialiste fut appelé et je revenais vers Hayley qui m'interrogeait quant à l'épidurale. Je préfère laisser le spécialiste répondre mais le contraire m'étonnerait... Après, s'il était trop tard, c'était une bonne chose dans un sens puisque ça voulait dire que l'accouchement se ferait sous peu. Noah, si tu veux tu peux la monter dans le service, ce sera plus rapide. J'acquiesçais à la remarque de ma collègue et pris les documents qu'elle me tendait. J'aidais Hayley à passer du banc dans la salle d'attente à la chaise roulante et déclarais en calant les documents derrière le dossier de la chaise. C'est parti. Tu vas faire des jaloux, t'as le plan premium grâce à moi. Je réalisais bien la grandeur du moment, mais je préférais malgré tout le prendre avec un peu de légèreté. J'appelais l'ascenseur de manière à atteindre le service obstétrique où une sage-femme nous pris rapidement en charge. Hayley se fit attribuer une chambre et je lui glissais son bracelet d'hôpital que l'on m'avait donné aux urgences.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   Mer 25 Oct - 13:47

avatar

Hayley Dickens
famille
─────────────♡─────────────
famille
messages : 45
âge : 27
points : 56


Le travail avait déjà bien commencé et j'avais rapidement perdu les eaux. C'était ce signe qui m'avait informé du moment d'aller à l'hôpital. J'étais surprise de voir que, Noah avait réussi à garder son sang froid et qu'il m'avait emmené très rapidement sur son lieu de travail. Je descendais difficilement du véhicule avant de prendre la direction des urgences et de m'asseoir en attendant que, mon fiancé trouve un collègue pour nous venir en aide. Je tentais de faire abstraction des gens présent dans la salle d'attente qui semblait inquiet à mon sujet. Je gardais le sourire bien que, j'avais l'impression de me faire éviscérée, même mon accident de voiture avait été moins douloureux que, l'arrivé des jumeaux. Je demandais rapidement à Noah si, je pouvais encore avoir le produit miracle pour ne pas avoir mal. J'écoutais mon futur époux me dire qu'il préférait ne pas se prononcer mais, qu'il n'y avait pas de raison que, je ne puisse l'avoir. Une voix inconnu interpella Noah et lui proposa de m'emmener directement dans le service de maternité. Je me retrouvais bien rapidement hissé sur un fauteuil roulant alors que, j'entendais Noah plaisanter sur le fait de faire des jaloux et d'être en plan premium. Je posais ma main sur mon ventre essayant de faire passer le douleur en appuyant dessus. "C'est l'avantage d'être bientôt mariée à un futur médecin...." Mon autre main agrippa rapidement l'accoudoir du fauteuil alors qu'on arrivait à l'étage. Une jeune femme arriva pour me conduire dans une chambre pour avoir un peu plus d'intimité. Elle stoppa le fauteuil devant un lit et le prépara rapidement tandis que, je sentais les doigts de Noah autour de mon poignet pour mettre le bracelet d'identification. "...Tu as pas plutôt une paire de boucle d'oreilles..." Plaisantais-je en retenant une grimace de douleur.

La sage femme rit légèrement "C'est bien au moins vous avez toujours votre humour." Je posais mon regard sur la jeune femme et je souris légèrement. "Je ne suis pas sur de le garder bien longtemps ceci étant..." Je m'appuyais un peu sur le lit alors qu'elle m'aidait à m'installer dessus. "On va regarder où on en est..." Elle installa un drap sur moi et je me laissais examiner. "Est-ce que vous souhaitez la péridurale ?" Je hochais la tête positivement et je regardais la sage femme sourire avant de sortir de la chambre. Un médecin anesthésiste entra dans la pièce accompagné de la jeune femme. Je le regardais saluer la main de Noah avant de venir vers moi. Je reconnu alors le médecin que, j'avais pu rencontrer quelque semaines plus tôt. "Mademoiselle Dickens ! Vous allez bien ?" Je lui lançais un léger regard noir suivi d'un sourire jaune. "Bien vu votre tête, je dois en déduire que, ça pourrait aller mieux...Vous allez vous asseoir sur le bord du lit pour que, je puisse placer le cathéter et ainsi injecter le produit." Je me redressais et je venais me placer sur le bord du lit avant de retirer ma robe et de passer une chemise d'hôpital. "Détendez-vous et ne bouger pas..." Me lança le médecin. J'attrapais la main de Noah pour me donner un peu de courage et oublier qu'on allait m'enfoncer une aiguille dans le dos.

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley   



Contenu sponsorisé
─────────────♡─────────────

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour connaître la joie, il faut partager le bonheur d'avoir des jumeaux noah&hayley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Minnie & Anaé | Un cadeau pour faire sauter de joie celle que l'on aime
» Gadget pour connaître les avions de ligne en vol
» Quoi avoir pour ouvrir un commerce, restau : Mods ? Store ? Autres ? Comment ça marche ?
» Connaître la météo du lendemain
» Aide pour les Stats.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◊ FAMILY MATTERS :: 
« Los Angeles ouvre ses portes »
 :: ⊱ Long Beach :: Résidences
-
Eowyn & Chris
Robbie & Aleksei
✰ Fiches PUB ✰
HTTP. Pub rpg design.
HTTP. bazzart.