AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 New Life ~ Parker [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: New Life ~ Parker [Terminée]   Dim 18 Déc - 0:49

avatar

Parker J. Scott
simple
─────────────♡─────────────
simple
messages : 327
âge : 29
points : 181




   
Parker Jaeden Scott
Los Angeles, 28 ans, Masseur, Célibataire, Thomas Brodie-Sangster

   ATTACHANT MOQUEUR SOURIANT TACTILE PROTECTEUR POSSESSIF JALOUX GRINCHEUX ATTENTIF MANIAQUE BOUDEUR OBSERVATEUR
   

« La simple vision d'une toute petite chose peut nous détruire au plus haut point, je sais de quoi je parle.. » ~ Parker Jaeden Scott

J'ai rendez-vous chez mon psy, depuis maintenant deux semaines j'en vois un, faut dire que la vie n'a jamais été très joyeuse vis à vis de moi résultat de la course je ressens le besoin de me confier, de dire tout ce que je pense et ressens à une personne. Bien évidemment, je pourrais me confier à mes amis les plus proches, Caleb par exemple mais ce n'est pas dans mes habitude. En règle générale j'ai tendance à me taire, a garder pour moi tout ce que je pense et ressens plutôt que d'étaler ma vie et ce, même auprès de mes amis les plus proches. Donc oui voir un psychiatre c'est bénéfique pour moi ça me permet de me défouler, de converser avec lui de tout ce qui me dérange ou pas, de tout ce qui peut être problématique dans ma petite vie. Jusqu'à présent je ne me suis jamais vraiment confié avec lui, je me suis simplement présenté, parlé de ma petite vie actuelle et puis c'est tout, on verra bien comment ça se passe pour cette séance. Mais étrangement aujourd'hui j'ai envie de parler, de dire tout ce que je ressens à cet homme en qui je peux avoir confiance, je le sens. J'arrive rapidement dans son immeuble où il bosse, je tombe sur sa secrétaire qui m'annonce qu'il est en rendez-vous j'acquiesce et la dévisage longuement tandis que je finis par aller m'asseoir dans la salle d'attente. Pendant de longues minutes je navigue sur mes nombreuses applications sur mon téléphone jusqu'à ce qu'enfin mon psy se tienne devant moi sourire aux lèvres. « Monsieur Scott, bonjour. » Immédiatement je relève la tête vers lui tout en affichant un fier et large sourire sur mes lèvres. « Bonjour Docteur Adams. » Puis je lui serre la main et nous quittons dans la salle d'attention tandis que son patient, un petit jeune d'une trentaine d'années, sans doute, converse avec sa secrétaire pour un nouveau rendez-vous. Une fois dans son bureau je fixe de droite à gauche la pièce comme toujours elle est parfaitement rangée, ni trop sombre ni trop éclairée juste une pièce simple et classe pour un homme simple et classe, je trouve. Mon psychiatre a une bonne cinquantaine d'années, il a une alliance au doigt je suppose donc qu'il est marié, il est barbu et a les cheveux grisonnant, un gentil homme, de mon point de vue en tout cas. Il s'installe sur son fauteuil en cuir noir en face de moi en faisant craquer ses doigts comme il a souvent l'habitude de faire, je le fixe alors. « Je ne sais pas ce qu'il m'arrive. D'habitude je suis pas du genre à me confier, à parler de moi, je suis pas cachotier mais j'aime pas emmerder mes potes avec mes divers soucis dans ma petite vie. Mais là aujourd'hui je sais pas.... Je ressens comme le besoin d'en parler, je me dis que ça soulagerait ma conscience de raconter ce que j'ai vécu. Enfin ce que Isaak et moi nous avons vécu. » Quand je dis ses mots je ne peux m'empêcher de dévisager longuement mon psychiatre alors qu'il acquiesce à mes mots en me dévisageant à son tour. « Je suis là pour vous écoutez. Pour vous conseillez au mieux dans vos problèmes. » L'entendre me dire ça immédiatement ça me fait sourire, je le sais très bien. C'est pour cette raison que j'ai décidé d'aller voir un psy, je savais dès le début que j'allais avoir besoin d'une personne pour m'aider à régler mes divers soucis que je peux éventuellement rencontrer. Puis il faudrait également que je fasse le vide dans mon passé parce que ce n'est plus possible de rester comme ça. « J'ai un frère jumeau, Isaak, je suis né un peu avant lui et nos parents ils aimaient bien dire durant toute ma vie que j'étais le méchant jumeau et lui le gentil jumeau. J'étais le gamin qui, enfant, faisait toutes les bêtises impossibles et inimaginables. Isaak lui c'est le parfait opposé, il était ce jumeau tout gentil, tout mignon qui faisait la fierté de nos parents et justement ils étaient heureux d'avoir deux fils mais c'est vrai que moi je les décevais plus qu'autre chose. » Parler de mes parents ça me fait toujours grimacer pour des raisons qu'il ne tardera pas à découvrir. Je tire la tronche en racontant tout ceci parce que mes parents sont non seulement les personnes qui m'ont mit au monde mais également les personnes que je hais de toutes mes forces et pour une fois il en est de même pour Isaak. « Quand nous étions gosses Isaak et moi nous étions assez complices, on passait tout notre temps ensemble. On peut même dire que nous étions inséparables, on ne formait qu'une seule et même personne. Je pensais le début et il pensait la fin, il y avait une véritable connexion entre mon jumeau et moi. Mes parents bien qu'ils n'aimaient pas trop les nombreuses bêtises que je faisais ils étaient heureux d'avoir deux enfants qui s'entendent aussi bien. Ils répétaient sans cesse que pour eux le fait qu'on s'entende à ce point c'était le bonheur à l'état pur et ça se voyait sur leurs faces. Ils souriaient constamment à chaque fois que nous étions ensemble, qu'on refusait de dormir dans un lit différent. C'était très fusionnel comme relation avec mon jumeau, rien de malsain c'était juste ma moitié et j'avais besoin de ma moitié pour vivre. » En parlant de tout ceci je ne peux m'empêcher de soupirer parce que malheureux de me dire que les choses ont bien changées, désormais mon frère et moi nous sommes le parfait opposé de l'autre. Lui est un homme studieux et tout à fait sérieux dans sa petite vie tranquille tandis que moi et bien je suis le radical opposé. Un monde nous sépare et pourtant nous avons précisément la même gueule. « Durant mon enfance franchement tout se passait pour le mieux, j'avais souvent mes parents sur le dos parce que j'enchainais les gaffes mais j'étais un gamin épanoui et heureux c'est ça qui a retenir avant toute chose, c'est ça qui compte, j'étais un bon petit gars et je ne voulais de mal à personne, j'étais à l'aise dans ma petite vie d'enfant. Cependant voilà après l'enfance il y a l'adolescence et comme beaucoup de personnes avant moi j'ai chuté durant cette période de ma vie. J'ai changé, j'ai évolué, je suis devenu une toute autre personne et ça a posé problème, de sérieux problèmes à la maison, je causais des soucis à tout le monde. » Repenser à cette période de ma vie c'est comme me planter un coup de poignard dans le dos tellement ça me fait mal. J'en ai fais des conneries dans ma vie mais certainement pas autant que durant mon adolescence et je regrette énormément tous mes faits et gestes parce que oui je suis allé beaucoup, beaucoup trop loin et ça j'en suis conscient... « Que s'était-il produit ? » Quand il me demande ça je sens mon estomac se nouer tout simplement parce que ça fait mal y repenser, me dire que je vais y penser, en reparler, confier mes nombreuses erreurs, confier mes faits et gestes. Oui ça fait tout drôle mais je suis bien conscient que pour avancer il va falloir que je le fasse, que j'avoue la vérité, que je dise ce que j'ai vécu. C'est important, faut que je me décide à avancer, à aller de l'avant. « En fait tout est arrivé tellement vite que je ne saurais l'expliquer. J'ai commencé l'école et là tout a chuté, j'ai commencé a trainer avec les mauvaises personnes. Mon frère avait son cercle d'amis et moi j'avais le miens, lui comme toujours il avait un cercle bon et moi un mauvais cercle. Lui il trainait avec des personnes tout à fait fréquentables tandis que moi je trainais avec des enfoirés, des personnes qui me faisaient aller vers le fond du trou. Des camés, des dealeurs, des voleurs et j'en passe. Rapidement ces personnes m'ont incitées à faire des conneries, des grosses conneries et je suis partis en vrilles à mon tour c'est comme que tout a commencé. » Raconter tout ça c'est pénible, j'y pense a toutes ces conneries que je faisais. Le pire dans toute cette histoire c'est que je prenais mon pied à agir comme eux. Ouais ça m'amusait c'est justement ça le problème, je m'amusais, je riais avec eux des saloperies qu'on faisait un peu tous les deux. A ce rythme c'est grave... « Enfin, rapidement ça s'est vu sur mon caractère que je partais en vrilles. J'envoyais chier mes parents, je bossais plus en cours, je rentrais à la maison couvert de bleus tout simplement parce que je me battais parfois. Bref, ça rendait dingue ma famille qui me hurlait dessus parfois et parfois me suppliait d'expliquer ce que je faisais derrière leurs dos. Ils recevaient parfois des messages de la part de l'école qui leur disait que j'étais pas allé en cours depuis X temps et ça les inquiétait énormément. Concrètement ils flippaient et mon frère ni mes parents ne pouvaient faire quoi que ce soit, je m'éclatais dans ma petite vie de voyou, ça me plaisait, je puisais du plaisir à faire des gaffes. Mais à la limite jusque-là ce n'est pas encore trop grave, c'est après que ça a empiré. » Et c'est vrai, ça a considérablement empiré ensuite et ça il ne tardera pas à le découvrir. Je vois dans les yeux de mon psychiatre qu'il est intéressé par tout ce que je lui raconte je comprends donc qu'il ne fait pas ce métier juste pour le chèque qu'il recevra tout à l'heure. Non il fait ce métier parce que ça le passionne réellement, tant mieux, au moins je ne me confie pas à un imbécile c'est déjà pas mal. « Peu après mes gaffes j'ai commencé à aller encore plus loin, je me suis mis à la drogue. Certains dans mon cercle d'amis se dopaient mais moi non jusqu'à ce fameux jour où l'un m'a refilé un joint et que je l'ai fumé. Il a fallu qu'une seule fois pour que ça dérape et que je me sente bien, que je réalise que ça me plaît. Juste une seule fois et j'ai faillis briser ma vie avec cette saloperie. Pendant des années j'ai été a fond dans la drogue, j'ai commencé j'avais quatorze ans je me suis arrêté j'en avais dix-sept et je ne souhaite ça à personne. La drogue c'est une sacré connerie vous pouvez me croire. » Je grimace à nouveau blasé en parlant de tout ceci parce que pour le coup repenser à cette drogue, à ces nombreuses drogues que je prenais ça me fait tout drôle. Je ne suis même plus en manque mais j'ai des souvenirs atroces en tête, des souvenirs de ces drogue que je prenais un peu tous les jours et ce sont des souvenirs amers voilà tout. Des souvenirs que je préfèrerais oublier. « Mais bon quand j'ai commencé la drogue ça les a fait carrément flipper dans ma famille. Ils ont tous eu la trouille quand ils ont découvert que je me dopais et pas qu'un peu. Ils essayaient de me soutenir, de me faire comprendre que je fonçais tête baissée vers une pente glissante tout à fait mauvaise et que je devrais me méfier. Néanmoins ils avaient oublié un petit détail : faire comprendre ce genre de choses a un camé c'est peine perdue. Résultat à chaque fois qu'ils venaient vers moi je les rejetais. Quand j'y pense maintenant je regrette énormément. » Je sais on change tous à un moment donné et c'est bien que je me rende compte maintenant que j'ai commis des actes honteux mais il n'empêche qu'à ce moment de ma vie j'ai fais tout ça et c'est grave, terriblement grave et je m'en veux désormais. « Plus tard à mes dix-sept ans j'ai réalisé que j'agissais comme un petit con et qu'il fallait que je me reprenne en main. Ce qui a fait que j'ai réalisé tout ça c'est qu'un des types de mon groupe est mort d'une overdose et disons simplement que ça m'a choqué et que j'ai arrêté de trainer avec eux par peur de finir comme lui. Il a juste fallu que Brian meurt pour que je réalise et je me suis tourné vers ma famille en leur faisant comprendre que je regrettais. J'avais arrêté l'école depuis un petit temps maintenant mais je voulais me reprendre en main, j'avais besoin d'eux. Il m'a fallu un sacré bon moment pour me remettre sur pied mais heureusement j'y suis arrivé. J'ai réussi à me remettre sur le droit chemin et avancer voilà tout. A mes yeux et aux yeux de ma famille c'est tout ce qui comptait mais j'oubliais pas pour autant mes erreurs. » Je baisse la tête mal à l'aise en repensant à tout ceci et a tout ce que ma famille a fait pour moi, c'était beau, un magnifique geste qu'ils ont eu. Pas tout le monde aurait pu agir de la sorte et j'en suis bien conscient. « Une fois que j'ai réussi à me calmer j'ai fais une formation pour être masseur, ça me tentait bien de faire ce métier, ça me passionnait voilà tout d'exercer un tel métier. Être en contact avec des gens, les masser après une dure journée de travail c'était apaisant. C'est comme ça pendant ma formation que j'ai réalisé que j'étais gay, un gars l'était, c'était mon maître de stage si on peut dire et ça a dérapé entre nous. Moi au début ça m'a un peu troublé de me rendre compte que je l'étais tout simplement parce que je ne le savais pas. Les femmes ne m'avaient jamais intéressé donc je savais pas trop comment vivre le truc. Je m'étais dis que je pouvais en parler avec ma famille vu qu'ils m'avaient toujours soutenu bah j'aurais pas dû en définitive. » Là c'est le moment que je redoute plus que tout au monde, le moment difficile a expliquer tout simplement parce que c'est le moment où j'ai tout perdu, absolument tout, je grimace donc. « Ils ont pas apprécié ? » Quand j'entends ses mots je ne peux m'empêcher de ricaner puis de poser mon regard sur lui. « C'est le moins que l'on puisse dire ouais... Mes parents étaient homophobes et je ne les avais même pas. Mais le plus drôle dans cette histoire c'est que quand j'ai fais mon annonce sur mon homosexualité mon frère s'est levé, a rigolé et a dit qu'il l'était aussi. Si vous auriez vu la tête de nos parents c'était à croire qu'ils nous prenaient pour des fous. On s'en est mangé plein la gueule et ils nous ont ordonné de partir de la maison immédiatement. Pour le coup mon frère et moi nous étions sur le cul. On s'attendait à tout sauf à ça. Déjà on apprenait l'un et l'autre que nous étions attirés par les hommes et on apprenait en plus que nos parents aimaient pas ça. On se doutait de rien. D'un sens ça nous a rapproché parce qu'on a prit un appartement ensemble au début et on bossait tous les deux comme serveurs dans un bar pendant qu'on continuait l'un et l'autre nos études mais c'est vrai que nous étions très différents l'un et l'autre. » Et ça c'est le moins que l'on puisse dire mon psy me dévisage longuement avec un air surprit. « Différents dans quel genre ? » Je souris en entendant ses mots parce que oui on ne peut pas faire plus différent que Isaak et moi. « Bah déjà mon frère était beaucoup plus sérieux que moi, et il l'est toujours, c'est à dire que lui il allait à l'université il voulait être avocat tandis que moi bah je faisais une formation pour être masseur. Déjà ça c'est une sacré grosse différence. Ensuite c'était un gars vachement sérieux, il entamait que des relations sérieuses tandis que moi je couchais à droite à gauche et c'est toujours le cas. Lui c'était un type très malin, toujours le nez dans les bouquins moi je préférais ma console de jeu. Bref mon frère est tout mon opposé. Après on s'aime il n'y a aucun soucis là-dessus juste voilà on est le parfait opposé de l'autre. » Puis je rigole en racontant tout ceci alors que mon psy rigole à son tour. « Enfin bref à la fin de mes études j'ai immédiatement trouvé du travail et j'ai rencontré du monde. D'abord il y avait un petit gars qui était venu à mon salon un coup pour se faire masser avec qui je me suis rapproché. Caleb qu'il s'appelle. Pendant la séance lui et moi nous avions considérablement discuté, le courant était très rapidement passé entre nous et puis on s'est revu a une ou deux reprises jusqu'à carrément devenir inséparables. Il a connu ensuite mon jumeau et ce fût le coup de foudre entre eux deux, il l'a vu et comme dirait mon jumeau il a sombré sous son charme. C'était mignon mais bon moi ça m'avait blasé, Caleb me plaisait bien comme gars et ... J'aurais bien voulu le mettre dans mon lit voilà. A la place on s'est encore plus rapprochés et il est devenu mon meilleur ami petit à petit, un lien fort s'est crée j'en étais fier d'être tombé sur un gars comme lui. » Et c'est vrai. Caleb c'est un type merveilleux, bourré de qualités, toujours le mot pour rire. Présent dans les bons et les mauvais moments, il m'a jamais jugé même lorsque mon frère lui a confié mon passé pour le moins compliqué vu que moi je refusais catégoriquement d'en parler à qui que ce soit. Il a toujours été présent, il aurait pu s'enfuir, prendre la fuite mais il ne l'a pas fait, il est resté auprès de moi et ça fait du bien, beaucoup de bien. « Ensuite il y a eu Cassidy mais c'est plus récent. Elle je l'ai massée au salon et encore une fois le courant est immédiatement passé. La demoiselle n'a jamais jugé mon orientation sexuelle chose que beaucoup ont fait avant elle. Cette fille c'est une petite princesse pleine de passion et de sagesse, je l'aime beaucoup. C'est un peu comme une sœur pour moi. » Cassie de base c'est la première femme de ma vie, j'aime lui dire quand je la vois histoire de la faire sourire, cette fille je l'aime plus que tout au monde et personne a le droit de lui faire du mal, c'est une princesse voilà tout. « Enfin en gros voilà, depuis je suis posé dans une bulle tranquille tout seul dans mon coin. Mon frère a terminé ses études récemment et il a prit son appartement tout seul tandis que moi je me suis pris un duplex au centre-ville et je me sens bien là-bas. C'est mieux ainsi. Mon frère et moi on se croise toujours souvent mais j'ai souvent cette peur que quelque chose nous sépare lui et moi. C'est quelque chose que je ne saurais expliquer... » C'est vrai j'ai peur qu'un jour il me reproche toutes les saloperies que j'ai pu commettre par le passé ou pire encore qu'il comprenne que son mec je me le taperais bien si j'en avais l'occasion. Mon passé est derrière moi c'est vrai mais parfois une petite bêtise de temps en temps ce n'est pas de refus et justement Caleb secrètement c'est ma cible, secrètement. « Vous savez le temps passe et vous avez changé Parker. Seul vous maintenant peut faire votre avenir mais vous allez avancer progressivement ne vous en faites pas. » Puis à ses mots nous regardons l'heure tous les deux et jugeant que nous avons suffisamment dis nous décidons de nous arrêter là pour aujourd'hui et je quitte son bureau après lui avoir serré la main en prenant rendez-vous pour la semaine prochaine. Il a probablement raison, le tout est derrière moi et désormais je ne peux faire qu'une chose : avancer.

   
PARLEZ NOUS DE VOUS !

   
Bonjour, je me présente, je m'appelle Juliette, mais on me connait souvent sous le pseudo de GekkuNeko. J'ai connu le forum sur PRD il y a un bout maintenant, mais je suis un sixième compte de Irélia, Austin, Chad, Crystal & Valentin, oui miss multicompte c'est moi haha et j'ai adoré, la raison de ma venue ! J'ai choisi de rejoindre le groupe les roses, le tarif simple de ce fait, car c'est celui-ci qui me ressemble le plus ! Ayant bien lu le règlement du forum, voici le code de celui-ci code validé by lolo.

   

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────


Pari


Dernière édition par Parker J. Scott le Lun 9 Jan - 21:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.forumactif.org/t3585-new-life-parker-termin
MessageSujet: Re: New Life ~ Parker [Terminée]   Dim 18 Déc - 9:20



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Re bienvenue follasse :p Tu m'as fais rire ce mati! je te tire mon chapeau;)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New Life ~ Parker [Terminée]   Dim 18 Déc - 11:09

avatar

Parker J. Scott
simple
─────────────♡─────────────
simple
messages : 327
âge : 29
points : 181


:siffle: Merci ma belle ♥

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────


Pari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.forumactif.org/t3585-new-life-parker-termin
MessageSujet: Re: New Life ~ Parker [Terminée]   Dim 18 Déc - 11:58



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New Life ~ Parker [Terminée]   Dim 18 Déc - 11:59

avatar

Parker J. Scott
simple
─────────────♡─────────────
simple
messages : 327
âge : 29
points : 181


Merci !

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────


Pari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.forumactif.org/t3585-new-life-parker-termin
MessageSujet: Re: New Life ~ Parker [Terminée]   Dim 18 Déc - 15:36

avatar

Cassidy Henderson
simple
─────────────♡─────────────
simple
messages : 5630
âge : 29
points : 6928


Bienvenue parmi nous!

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────


Cassidy & Harvey
Ce qui compte vraiment dans la vie c'est d'être entouré de gens que vous aimez, et qui vous aime aussi. Le reste n'a pas la moindre importance. - Grey's Anatomy –
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.forumactif.org/t3118-cassidy-henderson-mise
MessageSujet: Re: New Life ~ Parker [Terminée]   Dim 18 Déc - 16:49

avatar

Lorenzo T. Calloway
FONDATEUR ★ BECAUSE I'M THE BOSS
─────────────♡─────────────
FONDATEUR ★ BECAUSE I'M THE BOSS
messages : 5769
âge : 34
points : 5428


Re bienvenue avec ce nouveau personnage
Comme tu le sais, j'adore toujours autant tes personnages
Je n'ai rien à dire ou redire à part, tu es validée
Amuse toi bien à nouveau parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: New Life ~ Parker [Terminée]   Dim 18 Déc - 18:08

avatar

Parker J. Scott
simple
─────────────♡─────────────
simple
messages : 327
âge : 29
points : 181


Cassy ; Merci ma puce !

Fondamour ; Merci petit ange, je suis heureuse que mon petit Kalvin te plaît autant que les précédents ♥

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────


Pari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.forumactif.org/t3585-new-life-parker-termin
MessageSujet: Re: New Life ~ Parker [Terminée]   Dim 18 Déc - 19:41

avatar

A. Lena Jonhson
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
─────────────♡─────────────
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
messages : 9941
âge : 28
points : 8731


De rien ma jolie
amuse toi bien avec ce petit loulou

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────


« C'est en regardant le ciel que j'ai compris que je n'étais rien; C'est en te regardant que j'ai compris que tu étais tout »

I Love You

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.forumactif.org
MessageSujet: Re: New Life ~ Parker [Terminée]   Dim 18 Déc - 19:42

avatar

Parker J. Scott
simple
─────────────♡─────────────
simple
messages : 327
âge : 29
points : 181


J'y compte bien :D !

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────


Pari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modern-family.forumactif.org/t3585-new-life-parker-termin
MessageSujet: Re: New Life ~ Parker [Terminée]   



Contenu sponsorisé
─────────────♡─────────────

Revenir en haut Aller en bas
 

New Life ~ Parker [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» New Life ~ Parker [Terminée]
» Tom Parker feat Tom Parker [Terminée ]
» City Life sur Macbook ?
» city life edition 2008
» [Half-Life] Jumping Aera

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◊ FAMILY MATTERS :: 
« Donner vie à son personnage »
 :: ⊱ Carte d'identité :: Présentations validées
-
Robbie & Aleksei
Ari & Parker
✰ Fiches PUB ✰
HTTP. Pub rpg design.
HTTP. bazzart.